RAPPORT DE L`ETAT DES LIEUX DES DEGATS CAUSES PAR LE DEBORDEMENT DE LA ZONE HUMIDE NYANGARA EN TERRITOIRE D`UVIRA EN DRC

ByEditor

RAPPORT DE L`ETAT DES LIEUX DES DEGATS CAUSES PAR LE DEBORDEMENT DE LA ZONE HUMIDE NYANGARA EN TERRITOIRE D`UVIRA EN DRC

RAPPORT DE L`ETAT DES LIEUX DES  DEGATS CAUSES PAR LE DEBORDEMENT DE LA ZONE HUMIDE NYANGARA EN TERRITOIRE D`UVIRA EN DRC

Introduction 

DEED, dynamique entrepreneuriat environnement et développement une association à but non lucratif ayant son siège national dans la ville de BUKAVU dans la province du Sud–Kivu ayant comme mission de promouvoir des initiatives de développement vert à travers l’entrepreneuriat  rural durable en province du Sud-Kivu et la RDC  avec une vision de rendre un monde rural où le professionnalisme des entrepreneurs ruraux travaillant la terre est promu à travers  des initiatives de développent durable fondé sur la gestion durable de l’environnement. C’est ainsi que vu sa mission et sa vision, après avoir remarqué les dégâts énormes causés par l’inondation de NYANGARA qui a provoqué la destruction et perte des biens, DEED asbl a organisé une mission d’évaluation  pour ressortir l’état de lieux de cette situation beaucoup plus désastreuse.

Emplacement de la zone humide NYANGARA.

Cet étang se trouve à Kilomoni dans le territoire d’Uvira province du Sud-Kivu à côté de la route allant vers Bujumbura  d’où il est très proche de la frontière BURUNDI-RDC/Uvira.

La période d’inondation du NYANGARA

Cette inondation est plus grave pendant la saison pluvieuse et surtout c’est au mois de septembre jusqu’au mois d’avril de chaque année, particulièrement les quatre dernières années cet étang fait plus de dégâts. Cause de cette inondation

La vraie cause de cette inondation est la pluie surtout plus aggravée par le débordement  de trois rivières (Rusizi, Kiliba et Kawizi) qui une fois en inondation versent  une très grande quantité d’eau dans la zone humide qui, à son tour fait rage dans le milieu suite au débordement.

Estimation de dégât inventorié par la population de kilomoni I et II pour ces 4 dernières années 

N QUARTIER 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018 TOTAL 
1 KILOMONI I 25        MAISONS DETRUITES.  36       MENAGES DEPLACES  45          CHAMPS ENDOMMAGES  24        MAISONS DETRUITES. 38       MENAGES DEPLACES  40                 CHAMPS ENDOMMAGES 27        MAISONS DETRUITES.  31                 MENAGES DEPLACES 38                 CHAMPS ENDOMMAGES MAISONS DETRUITES. 14 MENAGES DEPLACES CHAMPS  ENDOMMAGES 94 MAISONS DETRUITES. 119  MENAGES DEPLACES 142

E-mail : deedasbl2015@gmail.com /Coopec CAHI 24786

Un défi permanent pour un monde vert

            CHAMPS ENDOMAGES
2 KILOMONI II 21       MAISONS DETRUITES 30                 MENAGES DEPLACES 26                 CHAMPS ENDOMMAGES 19       MAISONS DETRUITES 23                 MENAGES DEPLACES 44                 CHAMPS ENDOMMAGES 17       MAISONS DETRUITES 22                 MENAGES DEPLACES 41                 CHAMPS ENDOMMAGES 13       MAISONS DETRUITES 22MENGES DEPLACES 18                 CHAMPS ENDOMMAGES 70       MAISONS DETRUITES. 97                 MENAGES DEPLACES 129                 CHAMPS ENDOMMAGES
  TOTAL       164 MAISONS DETRUITES. 216 MENAGES DEPLACES 271      CHAMPS ENDOMAGES

NB. Signalons que ces données dans ce tableau sont offertes par les chefs des différents avenus et étaient vraiment imaginaires car ils n’ont pas  fait une identification réelle, suivant cette même source ils entendent les dégâts le plus grave encore vers le mois d’avril comme il est d’habitude.

Conséquences

Destruction des champs surtout de RIZ et MAÏS, plusieurs maisons détériorées ou dégradées et la population résidente de ces maisons submergées par cette inondation se sont tous déplacé pour se réfugier dans des églises proches et les autres dans les écoles et si c’est une période scolaire ils doivent rester dans l’aire toute la journée pour profiter seulement où mettre la tête pendant la nuit après la sortie des élèves. 

Plusieurs biens détruits et perdus d’où la majorité de cette population victime de cette inondation vivent sous des conditions très  horribles car même, ils n’ont pas les matériels de cuisine, pour se faire il faut faire la mendicité pour répondre à leur besoin alimentaire.   

La cuisine se fait en plaine aire et manger dans des conditions vraiment difficiles avec tous les risque d’attraper les différentes maladies comme le choléra, kwashiorkor…

Suite aux pertes régulières d’énergie fournie aux activités des champs pour ne rien produire, une grande partie de la population surtout les jeunes ont abandonné les activités champêtres au retour tous ceci créent une pauvreté, l’insécurité alimentaire et les jeunes par manque d’occupation s’intègrent dans les groupes armés volent la population dans des maisons et créent des pièges dans des routes pour piller les voyageurs.

Proposition des solutions   

Construire un mur en béton protégeant la surface d’habitation, l`espace des cultures et le lit de cette zone humide.  Faire un canal d’évacuation d’eau de NYANGARA vers le lac. 

Difficultés rencontrées 

Au début de notre échange sur l’état de lieu de l’étang NYANGARA,  les chefs d’avenu ne donnaient  pas les éléments avec zèles soit disant que plusieurs organisations  y passent sans qu’il y ait une suite favorable.

Nous avons éte reçu difficilement par les chefs d’avenue delà du fait que nous n’avions aucun identifiant.   

Suggestion 

Si possible il serait utile de prévoir des cartes de service et chaque fois accompagné d’un ordre de mission de  DEED asbl lors d’une descente sur terrain, en fin de bien vouloir nous faciliter nos tâches  au terrain.

Conclusion

Notre descente sur les terrains était bien passée et nous avons été bien reçu par la communauté malgré ces difficultés ci-haut signalées, après échange  les chefs d’avenus contactés ont compris que nous sommes venu faire un état de lieu et non un projet ou une solution immédiate au problème existant, plutôt que ce sont les plaidoyers qui seront menés après avoir connu la situation réelle de cette zone humide NYANGARA. 

                                                                                                                                 Fait à uvira le 22/01/2017

                                                                                                                   DEED asbl

About the author

Editor administrator

Leave a Reply

NOUS LIRE EN ANGLAIS ET SWAHILI